Apport du FICOD dans le domaine de l’éducation dans la région du Sud-ouest de 2012 à 2022

Le Projet Fonds d’Investissement pour les Collectivités Décentralisées (FICOD) est né de la coopération entre la République Fédérale d’Allemagne et le Burkina Faso. Il a été créé dans le cadre de l’appui de la coopération allemande au processus de décentralisation au Burkina Faso.

Les phases de FDC sont mises en œuvre par deux (2) Promoteurs, en l’occurrence ECOBANK Burkina Faso et l’Agence nationale d’appui au développement des collectivités territoriales (ADCT) (ex-Fonds Permanent pour le Développement de Collectivités Territoriales (FPDCT).

Le FDC, à travers ses différentes phases (FDCI : 2012 à 2017 ; FDCII : 2017 à 2019 ; FDC III: depuis 2019), finance plusieurs projets au profit des communes de sa zone d’intervention prioritaire (ZIP) qui couvre les régions administratives de l’Est, du Sud-ouest et du Centre-Est.

Depuis le démarrage de la première phase (FDCI), les infrastructures réalisées dans le domaine de l’éducation comprennent des écoles primaires, des collèges d’enseignement générale (GEG) ainsi que des lycées départementaux. Toutes les infrastructures réalisées sont accompagnées des commodités nécessaires à leur bon fonctionnement. Ainsi en plus des table-bancs pour les salles de classes, chaque établissement scolaire est équipé d’un forage, des chaises, des armoires métalliques, des bureaux, etc. pour les enseignants et l’administration. Un forage est également réalisé.

Pour la région du Sud-ouest  c’est un montant de 1 935 754 FCFA qui a été consenti dans le domaine de l’éducation qui a permis aux communes qui en ont fait la demande de réaliser :

  • Au niveau de l’enseignement primaire : seize (16) projets d’écoles primaires ont été réalisés au profit de quatorze (14) communes pour un montant global de 765 517 167 FCFA. Cela représente :
  • quarante-sept (47) salles de classes ;
  • seize (16) blocs de latrines à quatre (04) postes,
  • seize (16) bureaux/magasins ;
  • douze (12) logements d’enseignants ;
  • mille quatre cent quarante (1 440) tables-bancs ;
  • douze (12) forages.
  • Au niveau de l’enseignement post-primaire et secondaire : neuf (09) projets réalisés au profit de huit (08) communes pour un montant global de 536 418 587 FCFA. Cela représente :
  • quarante (40) salles de classes ;
  • neuf (09) blocs de latrines à quatre (04) postes ;
  • six (06) blocs administratifs et six (06) blocs de latrines à deux (02) postes ;
  • deux (02) logements ;
  • mille six cent (1 600) tables-bancs,
  • trois (03) forages ;

Les réalisations de ces projets ont été un énorme soulagement pour les bénéficiaires directs car elles ont permis d’accroître l’offre éducative dans les communes (ouvertures de nouvelles écoles et CEG, et réduction des salles de classes sous paillotte).

En perspectives, le FICOD prévoit la réalisation de sept (07) nouveaux projets (quatre écoles primaires et trois écoles secondaires) entre 2022 et 2023 pour un montant prévisionnel de 476 938 218 FCFA.

Ecole primaire de Poyo (Malba)
Ecole primaire de Diagnon (Dolo)
Lycée communal de Gaoua
Logement complet école primaire de Houlbèra (Gbomblora)
Latrines à 04 postes du CEG communal de Périgban
Dispositf de mât de drapeau école de Nobrodouo (Boussoukoula)
Tables-bancs du CEG de Orpoune (Oronkua)
Nombre de visites: 98

Charles Ouédraogo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *