Ateliers de restitution du suivi des projets communaux de réalisation d’infrastructures par le CRAC de l’Est à Fada N’Gourma et Tenkodogo

Créé, le 20 décembre 1997, le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) est une organisation de la société civile burkinabé reconnue d’utilité publique qui compte aujourd’hui dix-neuf (19) organisations membres composées entre autres de syndicats, d’organisations de défense des droits humains et de droits des femmes, d’organisations confessionnelles ainsi que des organisations de jeunes. La mission du REN-LAC est d’œuvrer pour la garantie de la bonne moralité et la transparence dans la gestion de la chose publique. Dans le cadre de sa mission de veille, le REN-LAC a élaboré et met en œuvre en collaboration avec ses démembrements régionaux que sont les Comités Régionaux Anti-Corruption (CRAC) le projet intitulé « Mise en place de système d’informations anti-corruption pour une veille citoyenne dans les collectivités territoriales du Burkina Faso », avec l’appui financier de la Coopération Financière Allemande (KFW) via le Fonds d’Investissement pour les Collectivités Décentralisées (FICOD). Le projet se focalise sur le renforcement de la lutte contre la corruption au niveau des collectivités territoriales de manière générale et particulièrement dans les régions de l’Est, du Centre-Est et du Sud-ouest. Certaines activités sont également mises en œuvre dans les villes abritant les autres CRAC à savoir Koudougou, Bobo-Dioulasso et Ouahigouya. Dans un contexte national marqué par l’effondrement récurrent des bâtiments (infrastructures) parmi lesquels ceux réalisés par les collectivités territoriales et engendrant des conséquences socioéconomiques énormes, le REN-LAC a inscrit le suivi citoyen des projets communaux de réalisation d’infrastructures comme l’une des principales activités dudit projet. Ainsi pour la mise en œuvre pratique, il a été installé dans chacune des trois régions ci-dessus citées un comité de suivi des projets communaux de réalisation d’infrastructures, principal levier du suivi citoyen. Composé de six membres, chaque comité est dirigé par un bureau de trois membres à savoir un Président, un rapporteur et un chargé du suivi et de la coordination des activités. Pour conduire de façon efficace leurs activités, chaque comité a bénéficié en amont d’une formation sur le suivi citoyen en matière de lutte contre la corruption, organisée par le REN-LAC. Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de suivi, chaque comité identifie trois projets communaux de réalisation d’infrastructures chaque année pour suivre et s’assurer du respect des cahiers de charges. Dans cette dynamique, les deux (02) comités de suivi des projets communaux de réalisation d’infrastructures de l’Est (basé à Fada) et du Centre- Est (basé à Tenkodogo), placés sous la coupe du CRAC de l’Est ont identifié et suivi respectivement trois projets en 2021 et ce conformément à leurs plans d’actions.

Les projets suivis par le comité de l’Est (Fada) sont :

  • La construction d’un bâtiment pédagogique R+1 extensible en R+2 au Lycée Diaba Lompo de Fada, exécutée par l’entreprise Tieni Yaaba (ETY) d’un montant de 124 000 000 ;
  • La construction d’un bâtiment annexe (RDC) à la mairie de Fada N’Gourma d’un montant de 187 900 000 et exécutée par l’entreprise Société Générale Badini (SGB);
  • La construction de trois salles de classes à l’école Diabo# D# dans la commune de Diabo, d’un montant de 24 000 000 et réalisée par l’entreprise Chawki Distributions et Services (CDS).

Au compte du comité du Centre-Est (Tenkodogo) les projets qui ont fait l’objet du suivi en 2021 sont :

  • La construction d’une école de trois classes+ bureau+ magasin+ latrines de 4 poches à Tountoadghin d’un montant de 19 462 720 HT et réalisée par l’entreprise CGIF (Company Global d’Investissement du Faso);
  • La construction d’un magasin au profit des CEB 1 et 3 de Tenkodogo d’un montant de 13 795 275 HT et réalisée par l’entreprise ECOBEL (Entreprise de Construction d’Electricité et Bureautique) ;
  • La construction d’un centre d’éveil et d’éducation préscolaire : bloc d’une classe+ magasin+ bureau+ hangar+ cuisine+ latrines 2 poches+ clôture d’un montant de 22 500 127 TTC exécutée par l’entreprise CGIF.

Dans l’optique de faire le bilan de cette première année d’expériences de suivi des projets communaux de réalisation d’infrastructures aux OSC (Organisations de la Société Civile), aux élus locaux, aux autorités locales…, deux (02) ateliers de restitution des résultats ont été respectivement organisés les 18 et 20 Mai 2022 à Fada et à Tenkodogo. Cadres d’échanges et d’interpellation, ces ateliers ont regroupés des participants issus des OSC, des élus locaux, des autorités locales (Gouverneurs/ représentants, des représentants des Hauts-commissaires, des préfets, des Directeurs régionaux, provinciaux du MENAPLN), des organisations membres du REN-LAC, du FICOD, des bénéficiaires, des Cadres de Suivi Citoyen des Collectivités Territoriales (CSC-CT), des presses/médias/ radios. La présentation détaillée des résultats a permis aux participants de s’approprier et de mieux connaître les membres qui compose chaque comité, les différents projets suivis, les modes de passations des marchés, les objectifs poursuivis, les démarches adoptées, les méthodologies utilisées, les résultats obtenus, les difficultés et insuffisances ainsi que les suggestions et recommandations. À la suite des présentations des résultats du suivi de 2021, la phase des échanges très riches a enregistré beaucoup de questions auxquelles des éléments de réponse appropriés ont été apportés, des contributions mais aussi des témoignages. Des suggestions et recommandations ont aussi été formulées aux différents acteurs ainsi qu’aux comités de suivi des projets communaux afin d’améliorer les rapports généraux de 2021 de palier aux difficultés et de corriger les insuffisances pour l’obtention de résultats plus probants en 2022. Conscient de la contribution combien inestimable, du rôle et de la place du citoyen dans la lutte contre la corruption, le REN-LAC et le CRAC-Est ont fait de ces cadres une tribune de partages et de capitalisations des expériences les mieux réussies de deux structures de veille citoyenne locales. C’est ainsi qu’en plus de la présentation des résultats, aussi bien à Fada N’Gourma qu’à Tenkodogo, les participants ont été émerveillés par la présentation, le partage et la capitalisation des expériences les mieux réussies en matière de veille citoyenne du Mouvement RN 18 dans la province de la Gnagna et du Mouvement U Gulmu Fi de la région de l’Est. Ces partages d’expériences de veille citoyenne ont été beaucoup appréciés et accueillis avec satisfaction par les participants surtout les bénéficiaires (les différentes couches sociales des populations) car cela leur permettra de mieux s’organiser en vue de la mise en place de structures de veille citoyenne dans leurs localités respectives pour la défense de leurs intérêts. Pour des projets communaux de réalisation d’infrastructures de qualité, les uns et les autres sont unanimes que les citoyens devront s’engager résolument dans la lutte contre la corruption et les mauvaises pratiques et ce à travers la veille citoyenne permanente et organisée. Ces ateliers de restitution ont connu la participation d’une délégation du REN-LAC sous l’égide de son secrétaire exécutif, Monsieur NACANABO, Sagado.

Photo de famille participants Fada
Présidium atelier de Fada
Photo de famille participants Tenkodogo
Présidium atelier de Tenkodogo
Participants atelier Tenkodogo
Nombre de visites: 118

Charles Ouédraogo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *