4ème session du Cluster MOP

Dans le cadre du partage d’expérience, les membres du Cluster MOP se sont retrouvés le jeudi 24 septembre 2020 à Fada N’Gourma, la 4ème session du Cluster MOP (Maitrise d’Ouvrage Publique). Cette session a été placée sous la présidence du M. le Gouverneur de la région de l’Est représenté par M. le Haut-commissaire de la province du Gourma, M. BERE Adama Jean Ives. Le Cluster MOP est un cadre de partage d’expériences entre les acteurs des 28 collectivités territoriales de la région de l’Est créé en 2017 avec l’accompagnement du PDDC. La quatrième session a connu la participation effective de soixante-quinze (75) acteurs des collectivités territoriales de la région de l’Est composés des Maires, des Personnes Responsables de Marchés (PRM), des Comptables des communes, des responsables des Services Techniques Déconcentrés (STD) et des projets et programmes et ONGs.

L’objectif général de la session est de contribuer à améliorer les performances des CT en matière de Maîtrise d’Ouvrage Publique (MOP) au niveau de la région de l’Est à travers le renforcement de la synergie entre les intervenants. Les objectifs spécifiques de la session étaient les suivants :

  • faire le diagnostic de la problématique du suivi des chantiers des infrastructures au niveau communal et proposer des solutions adaptées selon le contexte;
  • échanger sur les stratégies et la concertation pour le paiement diligent des entreprises après les prestations;
  • faire le diagnostic de la problématique de la gestion et l’entretien des infrastructures communales et proposer des solutions adaptées selon le contexte ;
  • définir une stratégie d’archivage numérique et physique des documents des projets, de passations des marchés et de tenue de la comptabilité matière dans les communes;
  • identifier et partager les bonnes pratiques en matière de choix et sécurisation des sites pour l’implantation des infrastructures pour éviter les conflits.

Les échanges ont porté sur le suivi des chantiers, l’entretien des infrastructures communales et la problématique de l’archivage.

Cofinancée par le Fonds d’Investissement pour les Collectivités Décentralisées (FICOD), le Programme Décentralisation Développement Communal (PDDC) et le Programme de Sécurité Alimentaire dans l’Est (PSAE) avec une participation technique du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) et du Programme Décentralisation et Participation Citoyenne (DEPAC), cette session du Cluster MOP de la région de l’Est se tient dans un contexte doublement marqué par la crise sécuritaire et la pandémie du COVID 19 qui impactent directement les collectivités territoriales.

Ainsi, pour tenir compte des mesures barrières contre la maladie du COVID 19, les participants ont été répartis sur cinq (5) sites différents donnant cinq (5) groupes de quinze (15) participants.

  • Les participations ont eu droit à des communications sur : La problématique du suivi des chantiers et l’entretien des infrastructures communales suivie d’échanges en plénière,
  • les expériences de suivi des chantiers et l’entretien des infrastructures de cinq (5) communes membres du Cluster suivies d’échanges en plénière,
  • le diagnostic situationnel de la problématique du suivi des chantiers et l’entretien des infrastructures et propositions de solutions en travaux de groupes, suivies d’échanges en plénière,
  • l’élaboration et l’adoption d’un plan d’actions pour le suivi des chantiers et l’entretien des infrastructures communales.

Les travaux ont été dirigés par des modérateurs issus des services techniques déconcentrés intervenant dans la Maitrise d’ouvrage.

A l’issue de l’atelier les participants ont fait des propositions pour améliorer la situation sur le terrain dont les plus importantes sont :

  • La mise en place systématique dans toutes les collectivités des comités locaux de suivi des chantiers des infrastructures au niveau village incluant les bénéficiaires directs et les services techniques compétents ;
  • La mise en place systématique, pour chaque infrastructure réalisée, d’un comité de Gestion (COGES) au niveau villageois à travers une décision du conseil municipal et un arrêté du président de collectivité ;
  • L’interpellation des présidents de collectivités par l’autorité de tutelle sur leurs responsabilités dans le suivi des chantiers des infrastructures et l’entretien des infrastructures ;
  • L’interpellation des PTF à conditionner l’accès aux financements par les collectivités par un bon suivi de la réalisation des projets antérieurs et leur bon entretien ;
  • Le recrutement par les collectivités territoriales d’au moins un agent technicien en génie civil ou en bâtiment ;
  • L’opérationnalisation à terme de la CIDCE et sa dotation en ressources humaines qualifiées et suffisantes pour appuyer les communes dans la Maitrise d’ouvrage,
  • La réalisation systématique des études techniques ou des études d’adaptation avant le démarrage de tout projet d’infrastructure dans les collectivités territoriales,
  • L’élaboration par les collectivités territoriales des plans annuels d’entretien des infrastructures à annexer au budget et la prévision de ressources budgétaires suffisantes pour la réalisation effective des entretiens-réparations des infrastructures.

A la clôture de la session, les participants ont remercié les projets et programmes pour leur accompagnement dans la réalisation de ladite session. Ils ont sollicité leur accompagnement pour l’organisation de la cinquième session.

Nombre de visites: 709

kul

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *